En tant qu'experts de
la matière blanche

Nous formons la science de demain

S’associer avec les meilleurs cerveaux

Toutes les recherches et procédures impliquant le cerveau bénéficieront inévitablement des puissants outils d’IRM de diffusion d’Imeka pour l’imagerie cérébrale, plus particulièrement l’imagerie de la matière blanche.

L’eau libre comme marqueur de la neuroinflammation

L’imagerie de l’eau libre basée sur l’IRM de diffusion est une méthode rapide et abordable qui peut aider à comprendre la neuroinflammation.

Les outils d’imagerie de diffusion d’Imeka peuvent mesurer les fractions d’eau extracellulaires (eau libre), qui sont à leur tour des mesures indirectes de la neuroinflammation.

L’infrastructure d’Imeka est déjà utilisée dans des essais cliniques. Par exemple, notre équipe a travaillé avec des bases de données existantes (ADNI, ADNI+, ADNI2, PPMI). La mesure de l’eau libre a démontré des différences significatives entre les participants dits normaux, troubles cognitifs légers et Alzheimer.

Perte axonale et densité apparente des fibres

La perte axonale est liée de façon importante à plusieurs maladies neurodégénératives. En tant qu’experts de la matière blanche, Imeka peut vous aider à cartographier les caractéristiques des microstructures et ainsi vous aider à mieux voir dans les lésions.

Avec Imeka, vous serez capable de localiser les lésions en plus de savoir quelle fibre principale est affectée.

De plus, Imeka peut mesurer la perte axonale en utilisant les paramètres de densité apparente des fibres.

Démyélinisation

Avec la haute résolution angulaire d’imagerie de diffusion (HARDI), nous pouvons utiliser les paramètres de puissance anisotrope (Anisotropic Power) pour mesurer la perte de population de fibres, ce qui indique potentiellement la présence de démyélinisation. (Voir la référence).

DTI versus HARDI

Imeka est votre allié lorsque vient le temps d’obtenir le meilleur de la science de l’imagerie. Notre technique de tractographie des fibres, basée sur HARDI (Haute résolution angulaire d’imagerie de diffusion) plutôt que sur la DTI (Tenseur de diffusion d’imagerie), fait une grande différence quant à l’étendue de ce que vous pouvez analyser avec la tractographie de la matière blanche et de ce que vous pouvez cibler avec les faisceaux de fibres.

En utilisant les modèles d’Imeka, les techniques HARDI peuvent être employées sur des données cliniques. Il n’est pas nécessaire de faire un protocole d’acquisition HCP: vingt directions suffisent.

Maxime Descoteaux, notre fondateur et scientifique en chef, a fait partie du consortium qui a publié l’article spécifiquement sur ce sujet dans Nature Communication.

Tractographie et faisceaux

En utilisant les modèles HARDI, les outils d’Imeka génèrent des résultats qui survolent mieux l’ensemble complet des structures du cerveau.

La segmentation manuelle est difficile et une source d’erreures. Dans la majorité des régions atteintes, l’analyse peut être améliorée par l’utilisation d’un plus grand nombre de statistiques locales. Le logiciel unique d’Imeka Mi-Brain extrait 33 des principaux faisceaux de fibres de la matière blanche de façon rigoureuse et automatisée.

Les faisceaux extrait relient des régions spécifiques du cerveau, permettant une analyse des microstructures plus précise le long des faisceaux. Ce qui est extrêmement utile pour le développement et l’étude des effets des composés chimiques des médicaments.

Imeka est la seule compagnie à offrir une analyse et une segmentation des faisceaux de fibres automatisée.

Compétence en intelligence artificielle

L’expertise d’Imeka sur la matière blanche est soutenue par des outils d’apprentissage profond.

Ces puissants outils nous permettent de traiter plus rapidement les données, ce qui se traduit par une réduction des coûts pour le client.

Imeka offre une expertise unique basée sur la segmentation d’images utilisant des algorithmes d’apprentissage profond. Toujours centrés sur la matière blanche du cerveau, ces outils très utiles sont complémentaires à notre IRM de diffusion.